lundi 19 décembre 2011

BONNE

ANNEE

2012


-----


-

LES MEMBRES

DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

DE l'APSE

VOUS SOUHAITENT




UN JOYEUX NOEL

ET DE

BONNES FETES

DE FIN D'ANNEE




-













-----

POUR PARTAGER UN INSTANT

LA FEERIE DE NOEL

VOUS CLIQUEZ AVEC LA SOURIS

SUR LE TRIANGLE CI-DESSOUS


video
-

mercredi 16 novembre 2011

REPRISE DES REUNIONS DES COMITES DE QUARTIERS


Dans notre précédent article, nous vous avons informé que nous souhaitions la reprise des réunions des Comités de Quartiers.

Suite à un entretien avec les conseillers municipaux, Mme Sylvine Cros et M. Jean-Pierre Bonningue, nous avons appris qu’une prochaine réunion allait être organisée pour le quartier Plein Soleil. La manière d’établir l’ordre du jour a été légèrement modifiée, celui-ci ne sera plus imposé par la Municipalité, mais arrêté suite à une consultation par écrit de tous les membres des équipes d’animation (élus et représentants des Associations).

C’est pour cette raison, que nous vous demandons de bien vouloir nous signaler, dans la zone commentaire ci-dessous, les sujets (concernant uniquement le quartier Plein Soleil) que vous souhaitez voir traités lors de la prochaine réunion. Nous les transmettrons aux conseillers municipaux, qui ont la charge d’organiser les réunions des Comités de Quartiers.

Nous vous rappelons que ces réunions sont publiques et ouvertes à tous les habitants du quartier.

lundi 7 novembre 2011

Il y a-t-il de l’eau dans nos poubelles ?

Ce petit jeu de mots n’est en fait pas si éloigné de la réalité. Dans ces deux domaines, l’EAU et les POUBELLES, bien doué est celui qui réussira à décortiquer les éléments bien obscurs pour un profane.



Quels sont concrètement les faits, aujourd’hui au mois de novembre 2011, concernant notre EAU et nos POUBELLES ?

Sur le premier sujet qui traite de l’eau et de l’assainissement, on ne sait plus vraiment où on en est :

- le Tribunal administratif d’Amiens, par son jugement du 20 septembre 2011, a annulé la délibération de la commune du 29 mai 2009, qui était d’approuver le plan de zonage d’assainissement en tout collectif. Il s’agissait là d’une plainte déposée par l’Association Cadre de Vie et Environnement de Lamorlaye (ACVEL).

- Cette annulation qui concerne l’assainissement du Lys fera perdre, selon Monsieur le Maire, deux années à la réalisation de ce projet qui tient à garder un assainissement tout collectif sur l’ensemble du Lys

- D’après les informations dont nous disposons, l’ACVEL (qui est favorable à l’assainissement autonome) aurait l’intention de demander au Maire de pouvoir participer à des réunions concernant l’assainissement du Lys (création d’un comité de pilotage où les différents quartiers seraient représentés) afin de préciser certains points, par exemple : quel est l’état du dispositif de fosses septiques actuellement en place ? quel serait le nombre d’arbres abattus en cas d’assainissement autonome et collectif ?

- Et où en est-on du raccordement à la station d’épuration de Gouvieux ?

- Et qu’en est-il des travaux concernant l’assainissement du Centre ville ?

L’augmentation du prix de l’eau, (le m3 actuellement à 4 € pour les morlacuméens raccordés au réseau d’assainissement), va être « sensible » compte tenu de l’ensemble de ces travaux et des habitants appelés à les financer ; mais justement, il est intéressant de savoir quelle est l’ampleur de ce terme « sensible ». Selon les gens que vous croisez, cette augmentation va varier du simple au triple, et toujours avec un raisonnement argumenté.



Passons à notre deuxième sujet qui concerne les poubelles :





- La Communauté de Communes de l’Aire Cantilienne (CCAC) a décidé, au cours de l’automne 2011, que la période de test de la redevance incitative allait être prolongée d’une année supplémentaire : en fait, nous recevrons pour 2012 deux factures à blanc…avant de recevoir la première facture réelle pour…2013 !

- « nous sommes toujours en expérimentation » a déclaré Monsieur Eric Woerth, président de la CCAC. Si cela va bien avec les maisons individuelles, « c’est en revanche plus long avec les collectifs » !

- Vous mettez dans la poche droite les 65% de part fixe, et dans la poche gauche les 35% de part variable, et là soudainement, vous ressortez les valeurs telles qu’elles sont actuellement, à savoir de 55% pour la part fixe et de 45% pour la part variable ! Au début de l’année 2012 nous demanderons à être informé des montants exacts de la part fixe et de la part variable de l’année 2011 pour l’ensemble de la CCAC afin de vérifier les pourcentages appliqués.




Nous sommes une Association dont le champ d’activité s’étend sur le quartier Plein Soleil : et à ce titre, nous pensons que les habitants du quartier Plein Soleil doivent savoir quel sera le prix à venir du m3 d’eau, le montant global des travaux à financer pour l’assainissement et le coût annuel de l’ensemble des dépenses concernant le traitement des déchets !

Les réunions des comités de quartier maintenant inexistantes permettaient de faire le lien entre les élus et les habitants. Ces derniers, en tout cas au quartier Plein Soleil, attachés à ce type de réunion demandent leur réactivation.

Peut-être qu’un jour prochain il n’y aura plus d’eau dans nos poubelles


vendredi 14 octobre 2011

Fiches sur les espèces exotiques envahissantes fournies par le département de l'Oise

LE DEPARTEMENT DE L’OISE

SERVICE DU DEVELOPPEMENT DURABLE
ET DE L’ENVIRONNEMENT


Dans la continuité de son schéma des espaces naturels sensibles, le Département de l’Oise mène une politique active en faveur de l’environnement pour améliorer le cadre de vie de ses habitants et préserver notre patrimoine naturel.

Aujourd’hui, je souhaite attirer votre attention sur les espèces exotiques envahissantes et leurs impacts sur la biodiversité et les écosystèmes existants.

Vous trouverez ci-dessous 10 fiches qui présentent les plantes les plus envahissantes de notre département, réalisées en partenariat avec le Conservatoire botanique national de Bailleul.

Mes services se tiennent à votre disposition pour tous renseignements complémentaires sur la gestion de ses espèces végétales :

Conseil général de l’Oise : Tél 03 44 06 60 60 - www.oise.fr


Yves ROME
Président du Conseil Général de l’Oise










samedi 2 juillet 2011

De bonnes vacances à vous tous

Tous les membres du Conseil d’Administration de l’APSE vous souhaitent de très bonnes vacances et vous disent à bientôt…




...sur le Blog Plein Soleil.


----



lundi 27 juin 2011

APSE : Compte-rendu de l’Assemblée Générale du Jeudi 14 Avril 2011

Sur convocation régulière du secrétaire, M. Jean-Luc DEWEZ, les membres de l’association se sont réunis en Assemblée Générale le jeudi 14 avril 2011 à 20h, au foyer culturel de LAMORLAYE.
Le bureau est constitué de : Christine LÉGER, présidente ; Jean-Pierre JARIN, vice président ; Jean-Luc DEWEZ, secrétaire et Jean-Luc FEUGUEUR, trésorier.
Après signature de la feuille de présence par les 12 membres présents et vérification des 35 pouvoirs le quorum du quart des voix (24) étant atteint, l’assemblée générale peut valablement délibérer et la Présidente ouvre la séance en adressant ses remerciements aux membres présents.

1 - Approbation du Compte-rendu de l’Assemblée Générale 2010 (la Présidente)
La Présidente demande à l’assistance si des modifications doivent être apportées sur le compte-rendu de l’assemblée générale du mercredi 28 avril 2010, aucune remarque n’étant formulée, le compte-rendu est adopté à l’unanimité sans modification.

2 - Rapport moral et d’activité (la Présidente)
En 2010, l’Association était composée de 96 membres.
Nous avons participé aux réunions des comités de quartier, qui ont remplacé les rendez-vous ponctuels que nous sollicitions auprès de la Mairie et qui nous ont permis d’aborder les questions de sécurité et d’aménagements de notre quartier.

Dossiers traités :
• L’entretien des parties engazonnées des trottoirs est désormais pris en charge par la municipalité.
• Un rendez-vous sur le terrain de Plein Soleil avec Monsieur Madeleine pour constater la nécessité de procéder à l’élagage de certaines branches. Pas d’intervention (à réitérer).
• La CCAC a enfin enfoui les containers pour la collecte des verres.
• Les épisodes neigeux de ces derniers hivers ont endommagé la voirie. L’été 2010, nous avons constaté avec plaisir la réfection totale d’allées du quartier (Hélène Boucher, Morane, Santos Dumont, Louis Blériot, allée de Condé) et partielle (pour St Hubert et Sente des Bihaunes). Pour l’année 2011, le service technique de la Mairie nous avait informé qu’il serait prévu au budget le financement pour la réfection totale de nouvelles allées mais à l’heure actuelle, le planning de ces travaux ne nous a pas été communiqué.
• Nous avions attiré l’attention du service technique sur le caractère dangereux de l’arrêt de bus de la rue Antoine de Gallaix pour les enfants qui attendaient le car de ramassage sur une bande étroite de trottoir. Celui-ci a été sécurisé avec la création d’un îlot qui stoppe la circulation des voitures à la montée et descente des voyageurs. Cet ouvrage devait servir de test pour trouver une solution afin de faire ralentir les automobilistes sur la rue du Beau Larris sur laquelle on relève chaque jour des vitesses excessives.



• Problèmes de stationnement pour les riverains au niveau de cet arrêt de bus rue Antoine de Gallaix. Il faut revoir l’implantation actuelle avec la municipalité pour tenter d’améliorer les aménagements (en repoussant la limite du parc ?). Il est suggéré par ailleurs de matérialiser la priorité au sol, d’inverser son sens. Il n’y a toujours pas de passage pour piétons. Il est rappelé que ces problèmes existent aussi dans l’ensemble de l’ex-lotissement Plein Soleil.
• Le dossier concernant la clôture mitoyenne avec le Chemin des Boeufs de la propriété Mathet n’est pas encore résolu. Après courriers et entretien téléphonique avec le propriétaire, il est apparu que la cession d’une partie de son terrain pour la construction de la piste cyclable a été compensée par l’octroi de morceaux de parcelles dans le haut. Un découpage entre plusieurs propriétaires dont certains doivent un droit de passage à d’autres n’a toujours pas été acté devant notaire par conséquent Monsieur Mathet attend cette signature afin d’entreprendre les travaux de la clôture chemin des Bœufs. Suite au RV de Jean-Luc Dewez et Jean-Pierre Jarin le 11 avril à la mairie de Gouvieux, nous espérons que le changement de propriétaire, prévu à l’automne, permettra de solutionner ce dossier.
• Il semblerait que certaines portions du réseau téléphonique digèrent mal les hauts débits numériques. Penser à s’adresser au besoin à France Telecom, propriétaire du réseau.
• Courrier adressé à Eric Woerth resté sans réponse à ce jour, suite à un article paru dans Oise-Hebdo, concernant la mise en place de la redevance incitative en remplacement de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères. Présentée en réunion par Monsieur Garnier, elle semblait ajustable voire supprimable si inéquitable par rapport à la T.E.O.M.
• Nous avons reçu, de façon anonyme, la copie d’un document intitulé « document de travail sur le projet de convention entre la municipalité et le Lys ». Nous avons adressé un courrier à Monsieur Garnier lui demandant son authenticité et des explications sur ce projet de participation financière de la mairie concernant certaines charges actuellement financées par le Lys. Si ce document est bien authentique, ce projet est inquiétant pour l’équité de tous les morlacuméens. Courrier resté sans réponse à ce jour.

Compte tenu des conflits et des démissions au sein du Conseil Municipal, aucune réunion de quartier n’a eu lieu depuis le début de l’année c’est pourquoi nous avons pris rendez-vous avec Monsieur le Maire le vendredi 22 avril 2011 afin d’évoquer la convention ASLC/Mairie, les travaux d’assainissement du Lys. D’autre part, nous lui remettrons un courrier comportant les autres points laissés en suspens depuis la dernière réunion de quartier, à savoir :
• Projet pour ralentir la vitesse sur la rue du Beau Larris et signalisation de priorité pour sécuriser l’intersection de l’avenue des Merisier et de la rue du Beau Larris
• Calendrier des nouvelles réfections de chaussée en 2011
• Elagage des arbres sur le terrain et suivi de son entretien
• Réunion des comités de quartier
• Adhésion de la municipalité à l’association Immeubles en fête pour l’organisation de la fête des voisins le vendredi 27 mai à partir de 19 h où nous invitons d’ores et déjà tous les habitants du quartier.
Quitus du rapport moral : Contre : 0, Abstention : 0, Pour : 47.

3 - Rapport Financier (le Trésorier)
Le trésorier rappelle que l’exercice comptable respecte l’année civile et présente le compte de résultat qui enregistre en charges : les achats pour la fête des voisins (86,23€), des frais de photocopie (20,04€) et la facture d’assurance (108,00€) ; en produits : les cotisations des adhérents (327,00€) et les intérêts du livret A (11,76€). Le compte de résultat fait apparaître pour l’année 2010 un excédent de 124,49€.
A l’actif du bilan figurent les soldes au 31 décembre 2010 des compte Banque (187,16€) Livret A (819,15€) et Caisse (5,00€ création en 2010 pour faciliter les petits achats). Le total de l’Actif au 31 décembre 2010 ressort à 1 011,31€.
Il est suggéré de renégocier le tarif d’assurance, peut-être en se regroupant avec d’autres associations.
Les états comptables seront annexés au compte rendu de l’Assemblée Générale.
Quitus financier : Contre : 0, Abstention : 0, Pour : 47.




4 - Vote des cotisations 2012 (le Trésorier)
L’année dernière nous vous avons proposé de simplifier les différentes catégories de cotisation et de ne retenir que 3 catégories : une cotisation individuelle à 5€, une catégorie pour un couple (ou 2 personnes) à 8€ et une catégorie « Familles » (pour 3 personnes ou plus) à 10€. Cette proposition a été adoptée et comme ces nouveaux tarifs donnent satisfaction nous vous proposons de les reconduire pour 2012.
Vote : Contre : 0, Abstention : 0, Pour : 47.
Le montant des cotisations pour l’année 2012 est adopté à l’unanimité.

5 - Elections au Conseil d’Administration (la Présidente)
Conformément à l’article 9 de nos statuts, notre Conseil d’Administration est composé de 12 membres élus pour 3 ans. Cette année quatre membres sont en fin de mandat MM. Roland COGEZ, Jean-Luc FEUGUEUR, Jean-Pierre JARIN et Mme Christine LÉGER. Ils se présentent pour un nouveau mandat. De plus, depuis l’année dernière, nous avons quatre postes vacants. Aucun adhérent ne fait acte de candidature, les quatre conseillers sortants sont réélus.
Vote : contre : 0, Abstentions : 0, Pour: 47.

6 - Questions diverses : -
Débats à propos de la vitesse sur la rue du Beau Larris et du choix des solutions possibles. Il n’en ressort pas d’orientation nette, pas plus que pour …
- … les problèmes de stationnement sur les trottoirs : on reconnaît les abus et l’anarchie, mais comme cela dure depuis plus de trente ans…
- Terrain communal : vol d’arbustes. Entretien du terrain (soufflage des feuilles ?). Il est souhaité de réactiver la demande d’un point d’eau sur le terrain.
- Le projet de hiérarchiser les deux stops à l’intersection Beau Larris / Merisiers est présenté.
- Il est fait appel à des suggestions pour animer et dynamiser la Fête des Voisins du quartier.




La Présidente
Christine LÉGER

jeudi 23 juin 2011

NOUVEAUTE AU STOP DE L’AVENUE DES MERISIERS (intersection avec la rue du Beau Larris) : UN PANONCEAU SCHEMA MIS EN PLACE LE 20 JUIN 2011 !

Le panonceau ainsi que son schéma représentent la configuration du carrefour qui va être abordé et en l'occurrence celui de l'Avenue des Merisiers et la Rue du Beau Larris.
• Un trait large unique schématise le tracé de la route prioritaire.
• La branche verticale, située dans la moitié inférieure du panonceau, symbolise la route ou vous vous trouvez.



Par conséquent, lorsque vous êtes ( comme le montre l’image ) Avenue des Merisiers, la situation des tronçons est simple : la rue du Beau Larris est prioritaire ( trait large unique ) par rapport à l'Avenue des Merisiers ( trait étroit ).



Quant au STOP du la rue du Beau Larris, c’est la priorité à droite qui est naturelle…et opérationnelle par rapport au code de la route.

Conducteurs soyez vigilants et courtois

mardi 31 mai 2011

Les rues de Plein Soleil vous disent-elles quelque chose ?

Pour la Fête des Voisins du 27 mai 2011 à Plein Soleil, l'APSE vous a proposé ce petit jeu -questionnaire " les rues de Plein Soleil vous disent-elles quelque chose ? "

Le jeu n’était pas facile, et même ceux qui n’ont pu marquer qu’un seul point peuvent être fiers de leur participation et de leur intérêt pour leur quartier. Trois participants ont réussi l’exploit d’atteindre quatre points et un gagnant a été tiré au sort parmi eux.
Merci à toutes et à tous !

Pour vous remémorer ce questionnaire, avec les bonnes réponses, veuillez cliquer sur la marge de droite, dans le groupe LIENS, sur l'adresse consultapse .

dimanche 29 mai 2011

Les photos de la fête des voisins au quartier Plein Soleil le 27 mai 2011.

Convivialité et proximité au quartier Plein Soleil

































































































































































































































































































Félicitations aux gagnants du questionnaire "histoire du quartier Plein Soleil"


lundi 23 mai 2011

N'OUBLIEZ - PAS : LA FÊTE DES VOISINS c'est le vendredi 27 mai 2011



A l’occasion de la Fête des Voisins, l’APSE,
avec le concours de la Municipalité, vous
invite à un buffet apéritif le vendredi
27 mai 2011 à partir de 19h sur le terrain
communal de Plein Soleil.
---
L’APSE offre l’apéritif et chacun apporte
sa contribution pour le buffet (pizza, cake,
quiche, tarte, gâteau etc.)
---
L’idée est de se réunir entre habitants du
quartier afin de mieux se connaître et de
partager un moment de convivialité.



vendredi 13 mai 2011

Janvier 2011:Document de travail portant sur la convention de collaboration entre la commune de Lamorlaye et l'Association syndicale du Lys-Chantilly

Pour visualiser cette convention, qui n'est qu'apparamment qu'au stade de projet,
veuillez cliquer sur la marge de droite, dans le groupe LIENS, à l'adresse consultapse.

vendredi 6 mai 2011

RENCONTRE A LA MAIRIE DE LAMORLAYE LE 22 AVRIL 2011 ENTRE LE MAIRE, M. GARNIER ET TROIS REPRESENTANTS DE L’APSE ( Mme LEGER, MM DEWEZ ET JARIN )

Suite à notre demande d’éclaircissements sur le projet de nouvelle convention entre la commune et l’association syndicale du Lys-Chantilly, M. Garnier nous a reçus pendant plus de deux heures en mairie. Soulignons avant toute autre considération que l’entretien, cordial et détendu, nous a permis d’apprécier la courtoisie de notre interlocuteur, ainsi que son souci de prendre le temps de développer ses explications sur tous les points abordés. Tous ne seront pas repris dans ce résumé, seuls apparaîtront ici des éléments de réponse aux questions que nous avions préparées.

D’emblée, M. Garnier a reconnu implicitement l’authenticité du document auquel nous avions réagi en février. Il n’a pas commenté les aspects problématiques de sa diffusion, et s’en est tenu à une argumentation essentiellement technique. Il a confirmé que seuls deux conseillers avaient répondu à sa consultation, et qu’il ne s’expliquait pas cette absence de réactivité. La prochaine étape sera selon lui une relance de cette consultation. Il nous a été répété qu’un groupe de travail municipal (composition non communiquée) s’était déjà réuni, mais nous comprenons que pour l’instant l’essentiel a été élaboré par les signataires du projet de convention. M. Garnier envisage également une étape de travail à laquelle prendraient part toutes les commissions municipales. Un processus suit donc son cours, et dans un climat municipal difficile, sans qu’un calendrier précis puisse être établi. Si M. Garnier reconnaît la nécessité d’un important travail d’explication et de communication en direction des administrés, les aspects pratiques de cette phase qui mènera à un vote du Conseil Municipal ne sont pas plus définis. Nous comprenons en outre que, pour que ce vote puisse valider le projet, ce dernier nécessite encore plusieurs corrections, et nous demandons de nouveau à en être informés.

En ce qui concerne le contenu, nous avons exposé nos inquiétudes et nos désaccords. En retour, M. Garnier, a pour sa part insisté à plusieurs reprises sur deux aspects : ses engagements personnels et les contraintes administratives.
Le premier aspect correspond à deux déterminations : d’une part, mettre en place une convention clarifiant et actualisant les partages de gestion entre le domaine du Lys et la municipalité de Lamorlaye, et permettant de dépasser de vieilles dissensions ; d’autre part, mener à bien ce projet en évitant toute iniquité dans la répartition des charges entre tous les administrés de la commune. Aux principes, nous ne pouvons que souscrire. Leur traduction concrète, en revanche, demeure vague pour le moment : par exemple, M. Garnier reconnaît que la nouvelle convention doit intégrer des dispositions concernant des amendements ultérieurs lui permettant d’évoluer ; quant à l’équité des financements, il n’est question que de projets de reclassement de la catégorie fiscale de certaines propriétés du Lys pour limiter ce qui sera immanquablement ressenti par beaucoup de Morlacuméens comme des iniquités, puisque l’ensemble de la commune devra financer des travaux et équipements sur domaine privé.

Ceci nous amène au second aspect, celui des contraintes administratives et juridiques. Selon M. Garnier, la commune ayant l’obligation de garantir à la fois la sécurité et le fonctionnement des divers réseaux dans toute zone ouverte à la circulation publique, les dispositions envisagées par le projet de convention sont justifiées, à quelques toilettages de pourcentages près, et sont même en-deçà de ce que pourrait exiger l’Association Syndicale du Lys Chantilly. Le statut du domaine du Lys (Établissement Public depuis 1947) lui permet, sauf à interdire la circulation publique sur ses voies privées, de revendiquer largement les financements communaux pour l’éclairage et pour les réseaux (énergie, eau, communications, assainissement) de ces voies, à enfouir de surcroît, selon le projet actuel, aux frais de la commune pour l’essentiel… Autrement dit, toute convention entre le Lys et la commune est déterminée de droit par des obligations pour la plupart à sens unique, au détriment de la commune. Dans ce cas, pourquoi ne pas intégrer totalement le domaine privé à la commune en procédant à la dissolution de l’ASLC ? Le coût ne serait pas plus élevé, des solutions équitables seraient plus faciles et plus rapides à trouver ! Or il semblerait que le principal obstacle soit simplement d’obtenir le quorum nécessaire pour qu’une assemblée générale de l’ASLC puisse prendre cette décision …

Nos conclusions : une rencontre instructive et utile, placée sous le signe d’une réelle volonté de contact et d’écoute ; nous en remercions M. Garnier, mais nos inquiétudes et nos désaccords persistent. Nous espérons que la suite du processus pourra s’orienter vers davantage de dialogue, de concertation, de prise en compte de l’opinion des administrés, par exemple dans le cadre des comités de quartier, afin de réduire significativement les effets pervers créés par le statut d’exception du domaine du Lys. L’APSE suivra ce dossier de son mieux.

Au terme de la rencontre, dans la perspective d’un redémarrage des comités de quartier (confirmé par M. Garnier, qui a indiqué que M. Bonningue succèderait à M. Madeleine), nous avons remis une liste des autres points à propos desquels l’APSE souhaite poursuivre ses actions en faveur du quartier Plein Soleil.


M. Dewez
Secrétaire de l’APSE



LISTE DES DOSSIERS RESTES EN SUSPENS REMISE PAR L’APSE A M. GARNIER LE 22 AVRIL 2011


Depuis l’automne, aucune réunion des comités de quartier qui permettait le dialogue sur les problèmes et projets de Plein Soleil entre la municipalité et l’association ne s’est tenue. Aussi, nous vous remercions de bien vouloir nous informer sur l’avancé de dossiers restés en suspens :

1. Bilan sécuritaire après la construction de l’îlot pour l’arrêt de bus rue Antoine de Gallaix. Peut-on revoir la signalisation, créer des zones de stationnement ? Une riveraine est particulièrement gênée pour le stationnement de ses véhicules.

2. Où en est le projet d’aménagement pour faire ralentir les automobilistes sur la rue du Beau Larris, particulièrement aux abords de l’entrée du terrain communal ?

3. Sécurisation de l’intersection rue des Merisiers/rue du Beau Larris. Le panneau STOP n’est pas toujours respecté par ceux qui descendent l’allée des Merisiers par rapport aux véhicules venant de la rue du Beau Larris ou ceux qui remontent l’allée des Merisiers pour tourner à gauche et prendre la rue du Beau Larris. (Panneau de priorité à droite au stop rue des Merisiers ?)

4. Une réunion sur le terrain communal au printemps 2010 avait confirmé la nécessité de faire intervenir des professionnels pour élaguer voire abattre certains arbres. Ceci devait être vu pour l’automne…
Pour la sécurité des plus jeunes, un entretien peut-il être mieux suivi, à la période des beaux jours (découverte d’un couteau sur le terrain) ?
Qu’envisagez-vous pour éviter les dégradations sur le parc ? (Vol de plantes).

5. Sept allées dans Plein Soleil ont été refaites totalement ou partiellement l’été 2010. Il nous avait été dit que la réfection d’autres voies serait programmée au budget pour cette année. Un calendrier est-il établi et quelles allées sont concernées, le cas échéant ?

6. La mise à niveau du réseau collectif de télévision devait être budgétée et réalisée cette année. Quelles précisions pouvez-vous apporter ?

7. Les comités consultatifs de quartier vont-ils se réunir de nouveau ? Qui sera notre interlocuteur ?

8. Pour information, après contact avec Monsieur MATHET, nous avons rencontré Monsieur CHEVIGNY, mairie de Gouvieux, le terrain qui jouxte le Chemin des Bœufs sera bientôt vendu mais à l’heure actuelle les différents propriétaires ayant un accès sur ce chemin ne s’étant pas accordés, rien n’a encore signé chez le notaire et par conséquent M. MATHET n’intervient pas pour la réparation de sa clôture.

9. TAXE INCITATIVE ?

Afin de pouvoir nous-mêmes répondre à nos adhérents sur tous ces sujets, nous restons à votre disposition pour vous rencontrer ainsi les conseillers municipaux concernés par nos questions, dans les meilleurs délais.

Nous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations distinguées.


mercredi 16 mars 2011

À L I R E SI VOUS AVEZ DES PROBLÈMES DE RÉCEPTION DE LA TNT

PAR L'ANTENNE COLLECTIVE DU LOTISSEMENT PLEIN SOLEIL



Pour bien fonctionner après le passage au tout numérique, un décodeur TNT doit effectuer une mise à jour de certains paramètres internes en fonction des signaux reçus par l'antenne.
Une fois cette mise à jour effectuée, l'utilisateur peut effectuer une recherche des chaînes disponibles et les obtenir (35 depuis le 8 mars en IdF).
Il faut donc bien distinguer mise à jour et recherche des chaînes.

Toutefois, les procédures diffèrent selon les décodeurs, internes ou externes, selon leur âge et leur conception.
Certains effectuent la mise en jour automatiquement, et seule la recherche doit être lancée par l'utilisateur.
Pour d'autres, l'utilisateur doit d'abord demander et effectuer la mise à jour en passant par un menu spécifique (il faut explorer les menus du décodeur), puis faire une nouvelle recherche des chaînes. Normalement, tout rentre alors dans l'ordre.

Examinez bien ces possiblités en fonction de votre équipement avant d'appeler les services techniques.
Pensez aussi à consulter vos voisins immédiats.



Le téléphone des services techniques municipaux :
03 44 21 64 17 (M.OFFER)


Pensez aussi à interroger et informer l’APSE :
• en appelant le secrétariat : 03 44 21 24 74 ;
• en apportant vos commentaires sur ce blog.

mardi 15 mars 2011

Mise en place de la redevance incitative dans la C.C.A.C

COURRIER QUE LE CONSEIL D’ADMINISTRATION DE L’APSE
VIENT D’ENVOYER A M. ERIC WOERTH
PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE
DE COMMUNES DE L’AIRE CANTILIENNE
(CCAC)




Notre Association consacre ses activités à la sauvegarde et à l’amélioration de l’environnement et des conditions de vie dans la quartier Plein Soleil à Lamorlaye. Elle a donc été dès l’origine particulièrment attentive à la mise en place, dans le cadre de la C.C.A.C., d’une redevance incitant à un tri plus efficace, et calculée en fonction du nombre de levées des poubelles réservées aux déchets non recyclables.
Nous avions compris, sur la base des informations reçues jusqu’à présent, que ces nouvelles dispositions étaient jusqu’à la fin de cette année dans une phase de test destinée à en démontrer les avantages et à en diagnostiquer les défauts afin de définir les choix les plus bénéfiques pour les administrés comme pour l’environnement. C’est dans cette optique que nous vous présentons les demandes qui suivent.

La première série de factures « à blanc » vient d’être traitée. Il semblerait que des erreurs et anomalies diverses se soient produites, et que des remarques ou réclamations vous soient parvenues ; les services compétents ne manqueront pas de vous en établir le bilan. Nous vous saurions gré de publier à la suite les conclusions qui auront été tirées de cette première tranche de la phase de test afin d’améliorer le fonctionnement ultérieur.

Nous souhaitons également revenir sur deux comptes-rendus journalistiques récents de l’opération, parus dans Oise Hebdo n° 882 (26 janvier 2011), et Oise Hebdo n°887 (2 mars 2011), qui étaient ainsi conclus : « Après cette première facture « à blanc », les usagers recevront encore deux factures test en juillet et novembre 2011. En 2012, la TEOM sera définitivement de l’histoire ancienne. En juillet 2012, nouvelle facture, et cette fois, elle sera bien à payer. » Nous avons été très étonnés par ces formulations qui ne nous semblent guère en concordance avec les explications données par Monsieur le Maire de Lamorlaye lors de la réunion publique de présentation du projet organisée, comme dans chaque commune de l’aire cantilienne, par la C.C.A.C., ainsi qu’en réunion de coordination des comités de quartier de Lamorlaye : il avait été alors clairement indiqué que des corrections pourraient être apportées au cours de la phase de test, en fonction notamment des données recueillies lors des facturations « à blanc », et en concertation convenable avec les administrés. Le journaliste de Oise Hebdo a-t-il mal interprété, ou du moins de façon incomplète, le déroulement de ce projet que vous pilotez en tant que Président de la Communauté de Communes ? Nous vous serions très obligés de nous répondre également sur ce point, et de nous indiquer les modalités de concertation envisagées.

Restant à votre disposition pour pouvoir contribuer à la meilleure réussite possible de cette action, nous vous prions d’agréer, Monsieur, nos sincères salutations.

Jean-Pierre JARIN
Vice-Président


dimanche 27 février 2011

COURRIER DU 9 FEVRIER 2011, QUE LE CONSEIL D’ADMINISTRATION DE L’APSE VIENT D’ADRESSER AU MAIRE DE LAMORLAYE

DOCUMENT DE TRAVAIL PORTANT SUR UN PROJET DE CONVENTION DE COLLABORATION ENTRE LA COMMUNE DE LAMORLAYE ET L’ASSOCIATION SYNDICALE DU LYS - CHANTILLY



Nous portons à votre connaissance ici même, sur ce blog, le courrier que le Conseil d’Administration de l’APSE a décidé d’adresser au Maire de Lamorlaye, au Président de l’Association Syndicale du Lys Chantilly, aux conseillers municipaux, et aux membres de tous les comités de quartier.

Le document mentionné dans ce courrier ayant été reçu anonymement, nous ne pouvons le publier en l’état. Nous espérons donc que Monsieur le Maire de Lamorlaye répondra à notre demande de publication, et nous ne manquerons pas de vous tenir informés des suites données.

Le Conseil d’Administration de l’Association Plein Soleil Environnement
.



M. le Maire de Lamorlaye ;
M. le Président de l’ASLC ;
Mmes et MM les membres du Conseil Municipal de Lamorlaye ;
Mmes et MM les membres des Collèges Habitants et Associations des Comités de Quartier de Lamorlaye.

Lamorlaye, le 9 février 2011

Madame, Monsieur,

Suite à une communication totalement anonyme, le Bureau et le Conseil d’Administration de l’APSE ont pris connaissance d’un « document de travail » daté du mois dernier, soumis aux membres du conseil municipal de Lamorlaye, et intitulé « Convention de collaboration entre la Commune de Lamorlaye et l’Association Syndicale du Lys-Chantilly ». En dépit de la méthode utilisée pour nous faire parvenir ce document, nous estimons devoir y réagir pour les raisons qui suivent, accompagnées des demandes que nous vous adressons.

Nous souhaitons tout d’abord savoir si des destinataires de la présente ont fait la même expérience, et, étant donné la divulgation de fait, demandons publication et communication par la municipalité pour résoudre tout problème d’authenticité.

Si les éléments dont nous disposons sont exacts, le travail demandé aux conseillers municipaux impliquait-il consultation des administrés et de leurs organisations qui, comme la nôtre, avaient fait des demandes répétées en ce sens ? Dans ce cas, nous sommes à votre disposition. Dans le cas contraire, merci de nous informer afin d’éviter le risque d’un sérieux déficit de représentativité et de démocratie.

De surcroît, nous demandons aux conseillers municipaux qui auraient travaillé sur ce projet de bien vouloir nous communiquer leurs appréciations, points de vue et commentaires à ce stade. Nous comprenons qu’un projet de ce type ne soit pas, pour des raisons techniques, rendu public dès le début de son élaboration ni même à toutes les étapes ; cela dit, son cheminement est déjà ancien, et à en juger par l’état du document reçu, qui n’est même plus intitulé « projet » et semble fort abouti, il y a risque d’un autre déficit, de concertation cette fois, ce qui est inadmissible et inacceptable pour un dossier engageant à ce point l’avenir et la cohésion de notre commune.

Enfin, si les dispositions présentées dans ce document s’avéraient exactes, nous tenons à faire savoir que nous les trouvons, pour beaucoup et à divers titres, discutables, contestables, inquiétantes, voire choquantes, et dans l’ensemble très peu conformes aux promesses d’équité qui nous avaient été faites. Nous demandons donc à ce qu’un débat approprié puisse s’engager dès que possible.

Dans l’attente de vous lire, nous vous remercions pour votre attention et vous adressons nos plus sincères salutations.

Pour le Bureau et le Conseil d’Administration de l’APSE,
la Présidente, Christine LÉGER


ASSOCIATION PLEIN SOLEIL ENVIRONNEMENT
8 Allée Morane, 60260 LAMORLAYE

Secrétariat : 03 44 21 24 74

vendredi 25 février 2011

TÉLÉVISION NUMÉRIQUE TERRESTRE PAR ANTENNE COLLECTIVE ET RÉSEAU CÂBLÉ


Dans le quartier Plein Soleil, le secteur pavillonnaire correspondant à l’ancien Lotissement Plein Soleil est équipé d’un réseau de distribution de télévision par antenne collective et câblages enterrés. Ce réseau, privé à l’origine, a été repris par la Commune de Lamorlaye en 1983 et l’entretien en a été géré par les services techniques de cette dernière depuis, confié à des sociétés spécialisées.

L’installation actuelle a été mise à niveau depuis l’entrée en service des chaînes de la TNT. L’antenne collective captant les signaux de l’Île de France (et non ceux de Picardie), c’est le 8 mars 2011 que les signaux analogiques disparaîtront définitivement. Le réseau du lotissement Plein Soleil ne distribuera donc plus que les chaînes numériques terrestres.

Si vous êtes raccordé et que des dysfonctionnements se produisent à cette occasion, vérifiez d’abord que votre équipement individuel est à jour (décodeur(s) TNT séparé(s) ou intégré(s)).
Si vous pensez que le problème provient de la connexion au réseau collectif ou du réseau lui-même (interrogez vos voisins), contactez sans tarder M. Offer, chargé de la gestion de cet équipement, en appelant les services techniques municipaux au

03 44 21 64 17.

Pensez aussi à interroger et informer l’APSE :
• en appelant le secrétariat : 03 44 21 24 74 ;
• en apportant vos commentaires sur ce blog.

Sachez par ailleurs que, suite à des défaillances dues à la vétusté (notamment des amplificateurs), ainsi qu’à nos demandes au nom de tous les utilisateurs, la municipalité a défini un programme de rénovation du réseau pour en améliorer la fiabilité. Quatre tranches avaient été prévues. La première (secteur est) est déjà réalisée. Les tranches 3 et 4 (ouest et sud), initialement prévues pour 2012, seraient aux dernières nouvelles effectuées dès 2011 avec la tranche 2 (nord).

vendredi 4 février 2011